GEFF

Group of French-Speaking Forest Entomologists


Pourquoi le GEFF ?

 

Les forêts abritent sans doute plus de la moitié des espèces terrestres. Or près de la moitié des espèces connues sont des insectes. Les insectes forestiers représentent donc un objet d’étude essentiel pour évaluer la biodiversité en forêt, suivre son évolution, prédire sa réponse aux effets de la gestion.

Les insectes participent également au fonctionnement de l’écosystème forestier en affectant la croissance et la survie des arbres (phytophages), en régulant les populations de phytophages (parasitoïdes et prédateurs), ainsi qu’en recyclant la matière organique (saproxyliques).

Au-delà de ces fonctions multiples, les insectes forestiers  partagent des traits de vie communs en termes de reproduction, dispersion et nutrition, dont la connaissance nourrit des disciplines aussi variées que l’éthologie, la biologie évolutive, la biologie de la conservation ou l’écologie. Cette connaissance est fondée sur l’observation in natura, le suivi de réseaux systématiques et le développement d’expérimentations. Elle renseigne sur l’état de la biodiversité et la santé des forêts, et permet de prédire leur évolution et de proposer des solutions pour leur gestion.

Or cette connaissance des insectes forestiers est diffuse, partagée entre naturalistes, scientifiques ou gestionnaires, dispersée entre associations, institutions ou pôles géographiques variés. Il nous est donc apparu qu’un cadre d’échange entre tous les passionnés d’entomologie forestière permettrait de mieux partager cette connaissance et donc de progresser ensemble dans notre compréhension du fonctionnement des communautés d’insectes forestiers. Ce cadre n’existait pas, nous l’avons créé en fondant le Groupe des Entomologistes Forestiers Francophones (GEFF). Il permet de faciliter le dialogue entre professionnels de tous horizons s’intéressant aux insectes des forêts dans la communauté francophone au sens large.

 

 

Qui participe au GEFF ?

 

Le GEFF rassemble à l’heure actuelle des entomologistes forestiers de France, Belgique, Luxembourg et de Suisse. Il a vocation à accueillir également les collègues francophones du reste de l’Europe.

Ses participants comprennent notamment des équipes de recherche suivantes :

  • INRA (Avignon, Bordeaux, Orléans, Toulouse)
  • IRSTEA (Nogent)
  • Muséums d’Histoire Naturelle en France (Paris), Suisse (Neufchâtel), au Luxembourg
  • CABI (Delémont, Suisse)
  • Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage ( WSL, Suisse)
  • Université en France (Grenoble, Lyon, Orléans, Rennes, Tours) et en Belgique (Bruxelles, Gand, Gembloux, Liège)
  • Organismes en charge de la surveillance des forêts (Département de la Santé des Forêts, DSF)
  • Organismes en charge de la biodiversité (OPIE, Biodiversité – Wallonie)
  • Organismes de gestion des forêts (ONF, CRPF en France)
  • Associations de naturalistes (Sociétés Linnéennes)

 

 

Quelles sont les activités du GEFF ?

Le GEFF organise une fois par an des rencontres de trois jours au cours desquelles se succèdent des présentations de résultats en salle et des sorties de terrain. Depuis 2011, ces activités bénéficient de l’appui d’EFIPLANT. À terme le GEFF développera un outil web d’échanges d’information entre entomologistes forestiers.

 

 


Pour plus d'informations ou des documents sur les réunions annuelles précédentes du GEFF, veuillez contacter efiplant @ efi.int